Accueil / Nos propositions / Représentation non parlementaire

Représentation non parlementaire

Conseillers des Français de l’étranger

Élus de proximité souvent marginalisés par l’Administration, il faut faire des Conseillers des Français de l’étranger les porte-parole d’une démocratie de proximité.

Il faut que notre statut d’élu de la République au suffrage universel, soit reconnu et respecté. Nous y veillerons.

Nous serons à vos côtés une force de réflexion et de propositions pour faire évoluer votre mandat.

Nous vous proposons de mettre en place pour cela : un ‘’Point d’écoute des élus consulaires ‘’.

Nos propositions :

1) Renforcer les prérogatives des élus

Réévaluer l’indemnité d’exercice de mandat :

 En fonction du coût de la vie-

 En fonction de la réalité de l’exercice du mandat sur le terrain, et notamment pour les élus de multi, ou vastes circonscriptions, afin qu’ils puissent pleinement exercer leur mandat d’élus de proximité.

Accompagner les élus sortants pour un retour d’expérience (RETEX)

 Identifier les faiblesses du dispositif

 avec vous, rechercher des solutions et faire des propositions

Revoir le périmètre du mandat pour qu’il cerne mieux la réalité de l’exercice sur le terrain.

Veiller au respect de nos prérogatives et aussi de celles du Président ou de la Présidente du Conseil Consulaire.

 Ce doit être l’occasion de bâtir partout où cela n’existe pas encore une meilleure complémentarité entre l’élu et l’administration consulaire dans le respect des attributions et prérogatives de chacun.

 L’exercice du mandat, dans les relations avec l’administration ne doit pas se limiter en quelques heures de Conseil Consulaire !

 Nous devons avoir en amont l’accès aux informations nécessaires, ne pas découvrir les dossiers, les problématiques durant le Conseil.

 Le compte rendu du Conseil consulaire doit être le compte rendu du point de vue du Conseil consulaire et non pas celui du poste consulaire ou du chef de poste consulaire qui sera cependant Secrétaire Général.

 La présidence ne doit pas être une coquille vide ou une parodie de présidence.

Conseillers des Français de l’étranger-Conseillers AFE

La réforme de la représentation parlementaire des Français de l’étranger présente au moins deux faiblesses

 ne pas avoir doté les Conseillers des Français de l’étranger d’une structure de rattachement telle qu’en possèdent les élus de l’Assemblée des Français de l’Étranger

 ne pas avoir institutionnalisé des liens non hiérarchiques mais de complémentarité entre les Conseillers des Français de l’étranger et les Conseillers AFE.

Ensemble nous vous proposons de pallier cela :

 Créons un maillage par circonscription AFE instituant des réunions visio régulières entre Conseillers des Français de l’étranger et CC-AFE, réunions qui seront le cadre d’échanges, des remontées de terrain et du travail des Commissions thématiques de l’AFE.

 Ouvrons, sur le site de l’AFE, les espaces collaboratifs des différentes commissions de l’Assemblée des Français de l’Étranger aux Conseillers des Français de l’étranger qui pourront ainsi remonter leurs expériences de terrain et suivre les travaux des commissions.

 Systématisons la retransmission en visio-conférence des sessions plénières de l’AFE en y incluant une période de questions-réponses pour les Conseillers des Français de l’étranger.



Fort de notre expérience d’élus, conscient des faiblesses du dispositif, nous serons à vos côtés pour obtenir des améliorations et vous assister - comme l’a fait Marc Villard tout au long de ces années en tant que Président de l’AFE - dans l’exercice de votre mandat.

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.
Veuillez renseigner votre adresse email pour vous inscrire