Diplomatie économique et rôle de l’État à l’étranger

Diplomatie

Cela fait longtemps que nous sommes persuadés et que nous répétons que les Français de l’Étranger ne sont pas une charge pour la France, mais une source d’enrichissement tant sur le plan économique que culturel.

Pour s’en convaincre il suffit de comparer les budgets (Programme 151 et 185 de l’action extérieure de l’Etat et par exemple le montant des impôts collectés auprès des Français de l’Etranger par le Centre des Impôts des non-résidents)

Il faut a nos communautés un environnement propice a leur implantation et a leur développement. Cela passe bien sur par la sécurité, l’enseignement, la protections sociale, points que nous développons par ailleurs, mais aussi par l’appui et la protection de nos entreprises notamment les PME/PMI et entrepreneurs individuels.

Laure Pallez et Marc Villard qui a été également président de la CCIFE et de la section CCEF du Vietnam, ont présidé tous deux la commission des finances et des affaires économiques de l’AFE et cela a toujours été une de leur préoccupation.

Armer nos petites et moyennes entreprises pour l’export

Renforcer nos PME pour qu’elles soient en mesure d’affronter l’international avec succès

Proposons :

 Un audit interne pour analyser leurs forces et faiblesses à l’international ;
 Une aide pour les aider à se doter des ressources humaines nécessaires ;
 Une aide pour les aider à acquérir les « techniques de l’export »
 Une aide pour les aider à trouver les financements pour un développement à l’international. 

Intégrons le soutien aux entreprises, notamment petites et moyennes, dans la diplomatie économique aujourd’hui limitée aux ‘’Grands Groupes’’ et ‘’gros contrats’’

 Renforçons la place des entreprises de droit local créées par nos compatriotes à l’étranger et donnons leur accès au dispositif d’appui au Commerce Extérieur.
Faisons participer les conseillers consulaires aux conseils économiques, pour qu’ils fassent entendre la voix des petites entreprises.

Adaptons aux besoins des PME/PMI & TPE/TPI les aides et soutiens

 Revoyons les dispositifs de crédit mis en place par la BPI pour pouvoir disposer de crédits relais permettant par exemple de passer de 60 jours à 90 jours de crédit fournisseur.
 

Améliorons l’organisation de l’administration française en charge des entreprises à l’étranger

 Travaillons a une meilleure articulation et une suppression des doublons entre ministère de l’Économie et des Affaires étrangères aujourd’hui indispensable.

 Améliorons la complémentarité Business France – CCIFE

Protégeons mieux nos PME-PMI et investisseurs individuels à l’étranger.

 Rendons l’utilisation des conventions bilatérales de protection des investissements à l’étranger plus simple et mieux adaptée aux spécifiés des PME/PMI & TPE/TPI

Tirons les leçons de la pandémie Covid 19 et de ses conséquences économiques sur nos entreprises à l’ étranger

 Mettons en place un fond d’intervention et d’investissement stratégique temporaire ciblée sur les entreprises françaises fragilisées post Covid, pour éviter les prédations et maintenir l’emploi, et ne pas perdre le bénéfice du maillage que représentent ces entreprises françaises à l’étranger

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre nos actualités.
Veuillez renseigner votre adresse email pour vous inscrire